Trajectoires des aires et stations touristiques : dynamiques d’innovation, mises en tension et enjeux prospectifs (Bordeaux, 16-18 avril 2015)

La Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine organise, en collaboration avec 11 laboratoires de recherche et le Conseil Économique, Social et Environnemental Régional d’Aquitaine, un colloque « trajectoires des aires et stations touristiques : dynamiques d’innovation, mises en tension et enjeux prospectifs » du 16 au 18 avril 2015 à Bordeaux (France).

Ce colloque souhaite approfondir les approches scientifiques du tourisme en examinant les trajectoires des stations et de leurs aires touristiques (villes-champignons, mutations des vocations, cycles d’aménagement, d’ « industrialisation » et de « désindustrialisation » touristiques) au prisme des dynamiques de l’innovation et des tensions d’aménagement et de développement.

L’histoire du tourisme nous apprend qu’on est passé d’un système productiviste, fondé sur l’investissement et l’aménagement de lieux fonctionnant assez largement en isolat, à une organisation où la station ne serait plus qu’une des polarités du territoire et où l’activité touristique ne serait qu’une des activités, la mobilisation raisonnée de la ressource et l’immatériel offrant des leviers majeurs d’innovation.

Les mutations des systèmes d’acteurs et celles des pratiques auraient reconstruit – ou seraient en train de modifier – les logiques territoriales de politiques touristiques dans lesquelles la station ne serait plus seulement concernée. Les phénomènes de migrations d’agrément (« amenity migrations ») semblent transformer les zones à forte valeur touristique, en premier lieu sur le littoral, mais également en montagne et dans la plupart des métropoles touristiques.

Le colloque vise à identifier des familles de trajectoires d’évolution des aires et stations touristiques sur le temps long, en dégageant les facteurs explicatifs de leurs bifurcations par une lecture interdisciplinaire associant l’histoire contemporaine, l’aménagement et l’urbanisme, la géographie, la sociologie, l’économie et les sciences de gestion.

On y évaluera les causes et conséquences des décrochages, les adaptations des espaces productifs touristiques et on tentera d’y éclairer les mutations attendues.

Programme scientifique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :