Partir en vacances (L’humanité, 31 juillet 2013)

Un article publié par l’Humanité avec des commentaires de Saskia Cousin.

L'Huma

Cet été, les Français sont moins nombreux à voyager. Ils sont de plus en plus à organiser des vacances chez eux, avec notamment de petites excursions, pour faire des économies.

Les Français ont encore cette année peu de moyens pour partir en vacances. Le nombre de nuitées, en juillet, a chuté d’environ 4,5 % par rapport à l’été 2012, selon une étude menée par le cabinet Protourisme. Cette baisse s’ajoute à celle de 6 % déjà constatée l’an passé. « La crise affecte surtout la durée des séjours, les lieux de destination et les dépenses pendant ces vacances », confirme l’anthropologue Saskia Cousin, coauteure du livre Sociologie du tourisme.

Etre en vacances sans partir

Contexte économique défavorable, coûts des transports et de l’essence, situation financière instable… de plus en plus de raisons poussent à passer des vacances chez soi. Un phénomène aussi appelé « staycation ». Ce concept a été inventé par le marketing nord-américain « pour vendre des produits touristiques à des clientèles de proximité », rapporte Saskia Cousin. Le fait de rester chez soi et de bricoler était avant une valeur populaire, donc déniée. Aujourd’hui, elle est valorisée « par certains secteurs économiques, comme celui de la déco ».

Dès les années 2000, certaines études ont montré que les couches populaires se débrouillaient pour avoir le sentiment d’être en vacances sans partir. Pour s’évader, passer d’un département à un autre suffit parfois. « Les vacances, c’est d’abord trouver un « ailleurs », souligne le sociologue Jean-Didier Urbain. Ce nouvel univers peut se créer par un simple changement d’habitudes : « Adopter des modes de vie différents, en se levant tard, en pique-niquant dans le jardin ou même porter des vêtements plus détendus. » Pour ce spécialiste du tourisme, l’essentiel passe par « une désynchronisation de la vie quotidienne ». Ceux qui restent chez eux peuvent s’évader par des visites culturelles, ou des sorties dans un parc d’attractions ou au restaurant.

La perception des vacances a évolué

« Malheureusement, les familles ayant des activités de type excursionniste sont aussi celles qui partent en vacances, car cela demande des moyens, des compétences sociales et culturelles », nuance toutefois Saskia Cousin.

Depuis l’obtention des congés payés en 1936, la perception des vacances a beaucoup évolué. « L’idéal, pendant les grandes vacances, c’était de partir le plus longtemps possible, les usines fermaient et l’on préparait ses vacances toute l’année à l’avance », reprend Jean-Didier Urbain. Aujourd’hui, les pratiques ont changé. Lorsqu’ils n’ont pas d’enfants scolarisés, les Français préfèrent partir hors saison, leurs vacances leur coûtent ainsi moins cher.

« On répartit ses semaines de congés sur l’année et ce d’autant plus que le temps libre n’est pas forcément utilisé pour partir en vacances », analyse Saskia Cousin. L’étude de Protourisme montre également que 70 % des ventes ont été réalisées grâce à des promotions de dernière minute. « L’instabilité sociale et financière ne permet souvent pas d’épargner à l’avance pour ses vacances », constate Saskia Cousin. Le souci d’économie reste premier.

21 millions restent à la maison. L’Insee estime que 21 millions de Français chaque année ne partent pas en vacances, dont 8 millions pour des raisons financières. Le coût des vacances immobilise surtout 
les ménages les plus pauvres, qui sont 50 % à invoquer ce motif, 
contre 18 % seulement des populations les plus aisées. 
L’inégalité est bien là : le choix délibéré de ne pas partir en vacances est plus élevé parmi les individus les plus riches (23 %) que chez les plus modestes. En 2004, plus de la moitié des individus aux revenus les plus bas ne sont pas partis, ne serait-ce qu’une seule fois dans l’année, contre seulement une personne sur sept appartenant au quart le plus aisé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :