ASRDLF

50ème Colloque

Mons du 8 au 11 juillet

Nouveaux modèles culturels de développement au service de la métropolisation

Session spéciale coordonnée par :
Géraldine Djament-Tran – Université de Strasbourg, Faculté de géographie
Sandra Guinand – Université de Lausanne, Institut de géographie et de durabilité

Session spéciale S1

Le paradigme de la créativité (C. Landry, F. Bianchini, 1995 ; R. Florida, 2002) associé à l’émergence de nouveaux acteurs (Unesco, Organisation des Villes du Patrimoine mondial, industries culturelles, starchitectes, etc.) transforme les politiques culturelles en catalyseur de métropolisation. Dans ce cadre, la patrimonialisation interfère de façon croissante avec la mondialisation : les labels patrimoniaux, la valorisation voire la coproduction touristique du patrimoine (M. Gravari-Barbas, 2012) connectent les territoires urbains au système-monde, tandis que de nouveaux patrimoines, de nouvelles fonctions, valorisations et valeurs attribuées aux objets émergent du recyclage métropolitain. Alors que les processus même de patrimonialisation subissent une importante mutation, ce sont des territoires entiers qui se reconfigurent et évoluent. Les actifs culturels deviennent des avantages différenciatifs (B. Pecqueur, 2004) décisifs dans la compétition internationale (X. Greffe, 2006). Culture, patrimoine et territoires sont entrés dans un rapport dialogique, caractéristique de la nouvelle étape de la mondialisation. Pour autant, cette nouvelle configuration n’est sans créer de critiques (E. Vivant, 2009), de tensions et de résistances.
L’objectif du présent appel consiste à analyser la redéfinition des relations entre patrimoine, culture et territoires, et plus précisément, la façon dont les recompositions des politiques et des pratiques patrimoniales servent – sur les plans urbanistique, économique, touristique et/ou identitaire – les stratégies de métropolisation. Elle vise également à interroger la fabrique glocalisée des territoires ainsi que les modèles de développement suscités par cette nouvelle étape de mondialisation.
Les communications pourront porter sur les nouveaux types de biens jugés dignes d’être transmis à la postérité (patrimoine industriel, immatériel, « naturel », paysager, de banlieue, du XXe siècle, etc. et/ou sur les nouvelles formes de valorisation patrimoniale (nouveaux labels comme le réseau Unesco des villes créatives ou la liste du patrimoine immatériel, musées entrés dans l’ère de la gestion (JM. Tobelem, 2005), nouvelles formes de muséalisation de l’espace urbain, etc.) et/ou sur les nouvelles valeurs attribuées aux objets (support expérientiel du cadre bâti, fonction iconique de certaines architectures, etc.).
Elles travailleront leurs relations au processus de métropolisation à deux niveaux possibles : en amont, elles pourront examiner comment le phénomène de métropolisation produit de nouveaux patrimoines, et en décrire les contours ; en aval, elles analyseront les multiples fonctions métropolitaines de ces « nouveaux patrimoines », les enjeux associés et leur contribution à l’économie culturelle et à la fabrique métropolitaine. Elles s’attacheront enfin à cerner l’ambivalence des relations entre patrimonialisation et globalisation, qui donnent lieu à des configurations variées productrices de territoires : mise au service voire instrumentalisation, conflits, résistance, compromis.

Proposition de communication :
Délai d’envoi des propositions de communication : 1er mars 2013
Avis du comité scientifique : 20 avril 2013
Envoi du texte complet : 1er juin 2013

Modalités d’envoi :
Les envois des propositions de communication s’effectueront directement en ligne par les participants (cf site du colloque : http://www.asrdlf2013.org). Lors de la soumission de proposition de communication, les participants devront spécifier que leur texte s’inscrit dans le cadre de cette session.

Publication :
La publication d’une sélection de communications présentées est prévue après la colloque. La publication ne sera envisagée que pour les communications dont le résumé et le texte auront été envoyés dans les délais et qui auront fait l’objet d’une présentation effective par au moins un des auteurs.

Contact :
Géraldine Djament-Tran – Maître de conférences – Université de Strasbourg, Faculté de géographie
E-mail(s) : geraldine.djament@wanadoo.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :