Soutenance de Céline Cravatte (4 février 2013)

Céline CRAVATTE soutient sa thèse de sociologie « Consommation engagée, souci de l’autre et quête d’authenticité. Les prestations de tourisme solidaire équitable » à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, LE Lundi  4 février 2013 à 9h30, batiment d’Alembert, salle des thèses, 5/7 boulevard d’Alembert, 78280 Guyancourt.

Les membres du jury seront ;

Dominique DESJEUX, Professeur des Universités, à l’Université de Paris Descartes V, Paris – Rapporteur

Sophie DUBUISSON QUELLIER, Directrice de Recherche, à Science Po, Paris – Rapporteur

Charles GADEA, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse

Saskia COUSIN, Maîtresse de Conférences, à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris – Examinateur

Pascal DAUVIN, Maître de Conférences, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinateur

Lucien KARPIK, Professeur, à l’Ecole des Mines de Paris – Examinateur

Cette thèse étudie la production et la vente de prestations touristiques « équitables et solidaires » selon une perspective constructiviste. Elle analyse la manière dont des acteurs attachent la catégorie « équitable et solidaire » à des prestations touristiques et cherchent à objectiver son contenu, et les significations que les consommateurs donnent à ces pratiques. Elle questionne donc les conditions de vente et de consommation de produits « solidaires et équitables », caractérisés par un face à face direct entre producteur et consommateur. Elle montre le caractère central des constructions symboliques au fondement de la différenciation et de la valorisation de ces prestations.

Une approche génétique permet de spécifier les propriétés sociales et le rapport à l’activité des promoteurs de cette catégorie et d’identifier les mondes sur lesquels ils s’appuient pour faire émerger un micro segment d’activité et une offre de biens de salut. Ces acteurs construisent conjointement l’offre et la demande de tourisme solidaire. La sélection des partenaires qui accueillent les touristes, leur formation et le choix des activités s’appuient sur des conceptions concurrentes de la solidarité qui se traduisent en une gamme de prestations différenciées. Le travail de recrutement des touristes pour des prestations marquées par l’incertitude est analysé à la lumière du l’économie des singularités et des expériences antérieures qui forgent le jugement et les attentes des touristes. La production de l’enchantement  est instable et étroitement liée à la production de la « vraie rencontre », et aux jugements que les touristes portent sur l’authenticité et le caractère équitable des échanges.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :