Ethnomusicologie à Malte : un bruit pieux

UN BRUIT PIEUX
Bandas,
musique et fête dans un village maltais (Zabbar)

par Giovanna Iacovazzi


À Zabbar, un village maltais du Nord-Est, la banda Maria Mater Gratiae et la banda San Mikiel, rivales depuis leur fondation, en 1883, sont intégrées dans la vie villageoise et animent la fête patronale de Santa Maria Mater Gratiae, tous les ans, le 8 septembre.

La musique des bandas – des marches – est une musique populaire, festive, religieuse et écrite. Elle ne joue pas seulement un rôle décoratif ou d’utilité ni de stricte nécessité sociale, elle constitue un véritable fait social total. Elle s’inscrit dans une pratique collective du quotidien et produit des sociabilités multiples, des échanges, des univers sonores, un imaginaire musical riche en mouvement.

La première partie de ce livre, d’un caractère ethnographique, décrit le contexte musical du village, en mettant l’accent sur les bandas, leur siège – le kazin –, leur histoire, leur rôle dans le contexte musical maltais. Dans une deuxième partie, la musique des bandas se révèle être au centre d’échanges – des musiciens et des partitions – et de rivalités dans l’espace villageois et de l’île. Enfin, après une description de la musique dans la fête et une étude comparée qui montre l’origine même de ces formations dans la double histoire des orchestres de cuivre et d’harmonie, une dernière partie est consacrée à l’analyse musicale et a pour but de découvrir la logique de ces musiques paraliturgiques.
Giovanna Iacovazzi a étudié le piano et la musicologie. Titulaire d’un premier prix en piano et de l’Agrégation de musique, elle est docteur en musicologie de l’université Paris-Sorbonne. Spécialiste dans les musiques de la Méditerranée, elle a effectué plusieurs terrains d’étude en Corse, dans le Gard et à Malte. Elle est chercheuse associée à PLM-SEEM-PS (Centre de recherche Patrimoine et langages musicaux), membre de la SFE (Société française d’ethnomusicologie), du CIRIEF (Centre International de Recherches Interdisciplinaires en Ethnomusicologie de la France), du BFE (British Forum for Ethnomusicology), de l’ICTM (International Council of Traditional music), et membre de plusieurs groupes de recherche en musicologie et ethnomusicologie.

 

 

 

 

 

Fondation de Malte, 352 p. + 1 CD inclus, 39 photos, 3 cartes, 25 euros.
Ouvrage publié avec le soutien de la Société française d’ethnomusicologie

Date de parution: 15/09/2012
ISBN 978-99957-024-5-8
24cm x 17cm, 352 p., 1 CD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :