Conférence-débat : PATRIMONIALISATION, TERROIRS ET RÉSILIENCE

Le laboratoire Population, Environnement, Développement de Marseille organise un séminaire intitulé « Patrimonialisation, terroirs et résilience » le VENDREDI 1ER JUIN 2012 (10h-12h30 et 14h-17h), salle de réunion du LPED. Bât Sciences Naturelles, 3e étage, Centre Saint Charles, 3 place Victor Hugo, 13003 Marseille.

L’objectif général des quatre conférences de ce séminaire est de questionner l’impact des processus de patrimonialisation en cours sur le développement local, en particulier celui des zones dites « marginales » de la rive sud de la Méditerranée. A quelles conditions la valorisation des ressources patrimoniales peut-elle constituer un levier du développement rural ou urbain ? Ces réflexions s’inscrivent dans les travaux de recherche engagés par le Laboratoire Mixte International (LMI) MédiTer au Maroc. Le patrimoine d’un territoire est un système qui ne se résume pas à une série « d’isolats » ou à une simple juxtaposition de biens naturels, immatériels et tangibles labélisés. Les processus de patrimonialisation donnent au patrimoine sa dimension de bien collectif, caractérisé par ses aspects économiques, sociaux, environnementaux et culturels. Ce sont toutes ces diverses facettes qui confèrent à un patrimoine une valeur justifiant, pour la collectivité concernée, sa préservation et sa transmission aux générations futures. On observe des formes variées de patrimonialisation selon les territoires considérés, les initiateurs de la démarche, les logiques des acteurs impliqués (ou non) et leurs représentations, les types de conflits autour des enjeux de la patrimonialisation et les modalités d’appropriation locale de ces processus. Ces aspects renvoient aux analyses en termes d’écologie politique, de gouvernance territoriale des interactions nature(s)/société(s), d’emboitement des échelles spatiales et temporelles, mais aussi au problème de l’hybridation entre savoirs locaux et globaux, entre droit coutumier et formel.
Conférenciers :
Matin :
Bernard ROUSSEL (ethnobiologiste, MNHN) : « Les déclinaisons locales du patrimoine naturel et culturel : effervescence patrimoniale au Sud ».
Saïd BOUJROUF (géographe), Directeur du Laboratoire d’Études et de Recherches sur les Montagnes Atlasiques (LERMA) de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM) : « Tourisme, patrimonialisation des produits de terroir et développement des territoires de la marge au Maroc : montagne et oasis ».
Après-midi :
Laurent AUCLAIR (géographe IRD), Didier GENIN (pastoraliste, IRD) et Bruno ROMAGNY (économiste, IRD) : « Patrimoine et résilience : les leçons de l’agdal dans le Haut Atlas marocain ».
Ouidad TEBBAA, Professeure et Doyenne de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’UCAM : « Patrimoine, patrimonialisation et développement touristique: le cas de Marrakech ».
Discutants : Chantal ASPE (sociologue, AMU) ; Toufik FTAÏTA (anthropologue, UNS) ; Thierry LINCK (économiste, INRA Corte) ; Laurent VIDAL (anthropologue, IRD).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :